Accueil > Actualités

Actualités

La MPL GO présente au CESER le 25 mars 2019

M. Le Président, chers collègues,

Notre session d’aujourd’hui revêt un caractère exceptionnel car vouloir (Re)faire société n’est ni dans nos ambitions, ni dans nos compétences. Toutefois, le choix de l’intitulé est à la hauteur de la  mission de notre Conseil Economique, Social et Environnemental : Refaire société, faire société. En effet ce titre illustre parfaitement un état d’échec, refaire société mais aussi l’envie de redonner espoir et : faire  société.

D’emblée, nous tenons à redire que notre travail au cours de ces dernières années au CESER, se retrouve totalement  dans cette contribution.

Le travail des commissions, plusieurs  dizaines d’heures, des services, quelques centaines d’heures, illustre bien l’importance de cette crise inédite. Nous tenons à rappeler que nos échanges, dans ce contexte difficile, ont toujours été emprunt de gravité, de mesure et d’une véritable volonté de  construire.

Il n’est pas inutile non plus de rappeler que la  visite de l’ensemble de nos travaux, qu’ils soient anciens ou récents, à l’aune de nos difficultés actuelles,ne nous a jamais conduit à dire : nous avions raison. Bien au contraire, il faut le redire, la connaissance des dossiers, leurs complexités  et  leurs enjeux ont toujours été au cœur de nos préoccupations.

C’est pourquoi, quelques soient nos engagements et quelques soient nos convictions, la construction d’une synthèse n’a jamais été perdue de vue. L’avis qui  nous est soumis s’est, tout compte fait, assez facilement imposé.

Notre institution, parfois raillée pour son goût « du consensus », a mesuré la gravité de la situation actuelle pour préférer la construction à la confrontation. Il faut bien dire que la réalité de l’état de notre société, fracturée et déboussolée, nous y a facilement conduits...

Corps intermédiaire, lieux de rencontre et d’échange, notre assemblée s’est ainsi (re) trouvée au cœur de la démocratie. Demain ne sera pas comme hier, tout le monde doit le comprendre.

En effet, bien tardivement, on réalise que nos territoires vont mal ! La proximité qui n’était dans l’ancien monde qu’un usage devient aujourd’hui une valeur ! Quelle découverte ! Nous avons tellement parlé de périphérie, de ruralité, de services qu’il fallait être vraiment déconnecté pour ne pas comprendre la souffrance de nos territoires et de ceux qui y vivent.

Le monde des artisans, des commerçants, des services, des entreprises, petites moyennes ou grandes n’a eu de cesse de le crier, de le hurler ! Mais c’étaient aussi le cas de beaucoup des organismes ici représentés, quelque soit le collège.

La reconstruction, plus exactement la cicatrisation, car le tissu social est un monde vivant, doit maintenant très vite s’opérer. L’action  de toutes et de tous est nécessaire, il ne peut y avoir d’échec, il ne peut y avoir de non-partants ! La surenchère et le sectarisme n’ont pas lieu d’être sauf à se disqualifier durablement…

L’Union des entreprises de proximité , à vos côtes, organisations ici présentes et chers collègues , à vos côtés  M. le Président, répondra sans réserves à cette enjeu national , j’ajouterai régional ,que vous portez : à vouloir  Re-faire société.

Je vous remercie de votre attention.

P.LE ROUX

M.TARDIVEL

U2P Bretagne

Les autres actualités

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation en savoir plus J'accepte