Accueil > Actualités

Actualités

Interview

Caroline Houssin-Salvetat, présentez- nous votre parcours :

J’ai exercé pendant plusieurs années comme salariée dans un groupe international de services et d’hôtellerie. J’ai eu l’opportunité d’y occuper des postes à la direction RH-formation, au contrôle de gestion et à la direction Marketing-communication. Puis en 2011, je me suis installée en libéral en tant que coach professionnel dans les domaines des Ressources Humaines et de la Communication. J’interviens régulièrement sur Paris et l’Ouest de la France, principalement auprès de médecins spécialisés.

Comment avez-vous connu la Maison des Professions Libérales ?

J’ai connu la MPL, au moment où j’étais en projet d’installation en libéral. C’était grâce au réseau, par le biais d’un assureur angevin, que j’ai connu Kévin KOLB, Directeur de la MPL.

Qu’est-ce qui vous a amené à être administratrice à la MPL ?

Le plaisir de l'engagement ! Comme salarié on est porté malgré soi par l'entreprise, c’est plus facile de bénéficier de conditions confortables et sécurisantes. Quand on se retrouve chef d’une entreprise libérale, il est important de sortir de son bureau et d'aller à la rencontre de nouveaux contacts. Être administratrice, c’est aussi l’occasion d’envisager son activité avec un œil différent, élargi.

Qu’est-ce qui vous plait dans votre statut actuel d’indépendant libéral ?

C’est la possibilité de mener une activité au plus près du besoin de mes clients, en toute liberté et aussi avec des pairs. J’ai également une capacité d'intervention plus rapide. Il n’y a pas la lourdeur de la hiérarchie d’une grosse structure, mais avant tout de l’agilité et de l’audace. Grâce à ce statut, j’apprécie particulièrement d’être à l’écoute des clients et ainsi de progresser.

Vous intervenez régulièrement sur notre parcours 4 jours, quels conseils donneriez-vous aux jeunes créateurs ?

De la méthodologie, encore de la méthodologie, de l’envie et de la curiosité ! Devenir créateur, c'est se lancer sur un parcours avec des rebondissements inattendus, on apprend pas à pas. Quand on est livré à soi-même, quelques suggestions : savoir lier différents rythmes, un peu de rigueur pour faire les choses suivant le bon timing, des moments pour soi, du sport... Et aussi savoir s'entourer de proches professionnels ou pas, qui osent prendre la parole et nous dire ce qu’ils pensent vraiment de notre action, c’est une aide précieuse et un grand soutien pour l’avancée du projet.

Je conseille à tous les porteurs de projet de suivre ce parcours car il y a peu d'opportunités pour les créateurs de passer 4 jours avec des professionnels à leur disposition, qui leur permettent de voir tous les aspects du projet, fiabilité comprise ! En bénéficiant de ce parcours, c’est également l'opportunité de rentrer dans un réseau et de connaître d’autres indépendants ayant la même dynamique que soi. C’est vraiment un temps pour soi, entre pairs, intéressant et enrichissant.

Interview réalisée par Mélissa CROSNIER 

Les autres actualités

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation en savoir plus J'accepte